Où se cache l’amiante ?

L’amiante est aujourd’hui strictement interdite, mais dans le passé ce produit a été largement utilisé dans bien des domaines et notamment celui de la construction qui nous intéresse.

Si votre bâtiment est ancien, il en contient forcément, l’amiante était très appréciée en raison de ses propriétés :

  • isolation thermique,
  • isolation acoustique
  • et résistance à la chaleur,

Pourtant on en connaissait déjà les dangers, mais ces propriétés associées à un coût bas ont fait que l’on a négligé ces risques.

Dans les années 70, c’était le produit miracle on l’utilisait partout,

La question aujourd’hui n’est pas de comment savoir si notre maison ou bâtiment contient de l’amiante, mais plutôt de se demander où elle se trouve, car si votre bâtiment est antérieur à 1997 l’amiante est présente.

Intervention de desamiantage

Comment le savoir :

Les produits et matériaux susceptibles de contenir de l’amiante sont les suivants:

  • la toiture,
  • les joints, replâtrage et peinture texturée,
  • chaudière et tuyaux à vapeur,
  • isolant des poêles à bois et chaudières,
  • matériaux vaporisés sur les plafonds,
  • gants ignifuges, garnitures de planches à repasser ou de fours,
  • tuiles de plancher,
  • joints d’étanchéité,
  • freins de la voiture.

Tous ces matériaux n’émettent pas spontanément de fibres s’ils sont en bon état mais toute intervention (perçage, découpage, parfois simplement dépose) est dangereuse car des fibres peuvent se répandre et vous pouvez les inhaler.

Pour être exhaustif :

(source :http://www.inrs.fr)

  • l’amiante brut en vrac était utilisé pour l’isolation thermique en bourrage ou en flocage (projection)
  • l’amiante tissé ou tressé était aussi utilisé pour l’isolation thermique de canalisations, d’équipements de protection individuelle (EPI), de câbles électriques…
  • l’amiante sous forme de plaques de papier ou carton d’épaisseur variable (5 à 50 mm) était utilisé pour l’isolation thermique d’équipements chauffants, de faux-plafonds, de joints…
  • l’amiante sous forme de feutre servait surtout à la filtration
  • l’amiante incorporé sous forme de poudre était présent dans des mortiers à base de plâtre, dans des mortiers-colles, des colles, des enduits de finition…
  • l’amiante mélangé à du ciment (amiante-ciment) a permis de fabriquer de multiples composés pour la construction : plaques ondulées, éléments de façade, gaines de ventilation, canalisations…
  • l’amiante comme charge minérale était incorporé à des peintures, des vernis, des mastics, des mousses d’isolation…
  • l’amiante mélangé à des matières plastiques ou à des élastomères permettait de fabriquer des joints, des revêtements, des ustensiles ménagers, des garnitures de freins…
  • l’amiante incorporé aux bitumes servait pour l’étanchéité des toitures, contre la corrosion, pour les revêtements routiers…

En cas de doute, adressez vous à un professionnel du diagnostic et si nécessaire faites procéder à un désamiantage,

Rappelez vous :

– Un équipement adapté doit être porté par le technicien en désamiantage

– Et les déchets doivent être recyclés dans des déchetteries spécialisées