Quelles sont les étapes d’un désamiantage de toiture ?

De nos jours, il est interdit d’utiliser l’amiante dans la construction de bâtiments pour l’isolation. En effet, l’amiante qui était très utilisé à une certaine époque est considéré comme toxique aujourd’hui, car il se pourrait qu’elle soit responsable de nombreuses maladies. Le désamiantage de toiture est donc un processus essentiel à effectuer pour débarrasser toute maison ancienne des fibres d’amiante qui sont très toxiques.

C’est quoi l’amiante ?

Avant de parler de désamiantage, il est important de comprendre exactement ce qu’est l’amiante. Il s’agit d’un composé de fibres de silice hydratées. Ce composé était très utilisé à une certaine époque dans la construction pour la couverture de toiture, les dalles de sol et comme isolant pour les conduits de poêles à bois et chaudières, … Aujourd’hui, il est très nocif, il est primordial d’effectuer un désamiantage.

Les étapes du désamiantage toiture

Vous aimerez effectuer le désamiantage de votre toiture ? Voici les étapes qu’il faut respecter.

Le diagnostic amiante

On l’effectue pour détecter la présence d’amiante. Le professionnel qui est engagé pour effectuer le diagnostic est capable d’indiquer si les travaux sont obligatoires ou non. En effet, durant son diagnostic, il déterminera les matériaux contaminés et ceux qui doivent être retirés.

Le dépoussiérage

Après avoir effectué le diagnostic, le dépoussiérage est une étape qui est généralement effectuée par une équipe protégée de combinaisons intégrales ou de masques. Cette étape consiste à nettoyer soigneusement le chantier où les travaux auront lieu. Les parties non contaminées sont protégées pour éviter la prolifération de l’amiante qui est très volatile. Pour cela, on réalise très souvent un test fumigène dans le but de détecter les fuites. Ce test permettra aussi d’éviter la prolifération de fibres d’amiante sur le chantier.

Le confinement

Le confinement est une étape mise en place selon deux modèles :

  • Confinement statique : ici, on nettoie les murs, on isole les matériaux contaminés, le bâtiment et la pièce contaminée.
  • Confinement dynamique : ici, on effectue une ventilation de l’extérieur vers l’intérieur par extracteurs d’air filtrants pour faciliter le travail des équipes.

L’enlèvement des matériaux contaminés

A cette étape, l’entreprise chargée d’effectuer le désamiantage extrait l’amiante. Plusieurs méthodes sont utilisées en fonction de l’état et de la nature du support à traiter. Dans certains cas, on arrache les éléments contenant de l’amiante, on les recouvre par collage ou on les encapsule en pulvérisant un produit pour solidifier les éléments. Cependant, on les pulvérise généralement en cas de contamination importante, car cette méthode permet d’enlever les supports contenant de l’amiante sans qu’ils ne s’effritent, ni se brisent.

Les contrôles

Après l’enlèvement de matériaux contaminés, il est important d’effectuer une vérification approfondie du chantier pour s’assurer que le bâtiment ne présente plus de risque. Toutefois, le confinement est maintenu 48h avant la déclaration de mise en sécurité.

Le nettoyage et l’élimination des déchets

Il s’agit de la dernière étape du désamiantage. Elle consiste à acheminer les déchets vers une déchetterie possédant un agrément pour l’amiante. Après que le chantier soit nettoyé, il est contrôlé pour vérifier qu’il ne reste aucune trace d’amiante. Une fois que le chantier est totalement débarrassé de l’amiante, il sera alors considéré comme décontaminé.

L’amiante est un matériau extrêmement nocif qu’il faut à tout prix enlever pour éviter tout risque d’intoxication. Le désamiantage est un processus qui permet de débarrasser un bâtiment ou un logement, des fibres d’amiante qui peuvent gravement endommager vos poumons.

5/5 - (1 vote)